La Pierre du Chaud Costet

La Pierre du Chaud Costet fait partie de ces sites qu’il serait dommage d’ignorer sous prétexte qu’ils comptent moins de passages que leurs voisins. Ne serait-ce que pour son caractère insolite, cette pierre erratique échoué au bout d’un épaulement surplombant la commune de Le Tholy mérite le coup d’œil. Se découvrant au dernier moment au détour du sentier grimpant à travers bois, objet improbable, cet unique bloc à des kilomètres à la ronde a tout d’une apparition, une irruption dans le paysage, ses formes arrondies et sa couleur claire tranchant nettement avec la verticalité des sapins en arrière plan, leur couleur sombre. Il y a du Hampi dans ce paysage, les sapins en plus. On voudrait qu’il y eut d’autres blocs identiques, en vain.

Côté escalade, la quantité ne saurait en rien préjuger de la qualité. Parmi les onze itinéraires menant au sommet de cette incongruité géologique on retiendra surtout Fakir, un 7A+ au départ assis teigneux suivi par un rétablissement pas très commode non plus. Ainsi que le Grand Véhicule, partageant le même départ assis, la ligne se prolongeant par une succession de plats le long d’une lèvre avant un rétablissement des plus retors. L’objet des premiers coups de brosse, une ligne au tracé évident, irrésistible, 7C à confirmer. Dans le sixième degré Parabole (6A) se distingue pas ses deux rétablissements successifs, l’un pour entrer, l’autre pour sortir de la parabole. Tandis que Citadelle (6B) offre une jolie remontée sur arrête depuis un départ assis éprouvant.

Pour plus d’informations sur l’accès, les blocs, des images, c’est ci-dessous

  • Topo PDF

  • Plan